Black Friday : un désastre écologique !

black-friday-un-scandale-ecologique

Tout droit venu des Etats-Unis, le Black Friday gagne du terrain en France depuis quelques années. Nous vous expliquons pourquoi nous nous opposons à cet événement chez Hairborist.

Une ôde à la surconsommation…

Vous n’avez pas pu passer à côté : e-mails et SMS promotionnels, campagnes radio et presse… Les offres du Black Friday et autres « cyber week » ou « cyber Monday » ont envahi l’espace publicitaire ces derniers jours. Leur objectif est simple : encourager les consommateurs à acheter plus, vite et en masse, par le biais de promotions très éphémères.

Cette stratégie marketing crée alors une « sensation d’urgence » et génère de nombreux achats d’impulsion : des achats inutiles, uniquement motivés par l’attrait de la promotion.  Des achats superflus qui posent un problème de taille : leur fabrication a nécessité énormément de ressources et engendre tout autant de déchets.

…versus un prix juste toute l’année

A l’inverse, chez Hairborist, nous avons pris le parti de vous proposer le meilleur rapport qualité/prix possible tout au long de l’année. Comment y parvenons-nous ? En favorisant un circuit court, sans intermédiaire, et en réduisant nos marges au maximum.

Ainsi, nous permettons à nos clients de consommer de façon raisonnable et écologique : nos produits leur sont accessibles toute l’année, c’est pourquoi ils ne commandent que ce dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin.

Mieux que le Black Friday, le Green Friday

Vous l’aurez compris, nous sommes contre le Black Friday. Nous sommes en effet convaincus qu’il est primordial de revenir à des techniques de vente plus durables et solidaires. C’est la raison pour laquelle nous nous identifions au Green Friday, un mouvement qui vise à sensibiliser les citoyens à une consommation plus responsable : favoriser la qualité à la quantité, acheter local et au prix juste pour tous…

Participons tous à ce changement en boycottant le Black Friday : notre portefeuille ainsi que la planète nous diront merci !