Cocamidopropyl Betaine ( CAPB )

Qu’est ce que le cocamidopropyl bétaine ?

La bétaïne de cocamidopropyle ou cocamidopropyl bétaine ((CAPB – amidoamine – AA)) est un tensioactif dérivé de l’huile de noix de coco et de la diméthylaminopropylamine. Elle est utilisée dans de nombreux produits nettoyants, dont les gels douche et shampooings pour ses propriétés moins irritantes en comparaison à d’autres agents de surface tels que le sodium lauryl sulfate.

La plupart des fabricants industriels adoucissent leurs bases lavantes agressives grâce au Cocamidopropyl Bétaine ou ses dérivés (CAPB – amidoamine – AA). C’est généralement la solution la moins couteuse. Mais depuis quelques années, beaucoup des cas d’allergie au cocamidopropyl bétaine (CAPB – amidoamine – AA) apparaissent et nous interpellent sur son usage à outrance.

cocamidopropyl betaine CAPB amidoamine

La fabrication du cocamidopropyl bétaine est polluante.

La raison principale de l’interdiction sa présence dans la plupart des produits labellisés bio réside dans son processus de fabrication. Bien que cette substance soit d’origine naturelle, son obtention utilise un procédé très polluant issu de la pétrochimie. En 2013, tous les labels bio sauf Ecocert, ont refusé encore son usage.

Lisez bien la notice à la recherche de présence de coco.

Souffrez vous d’une réaction allergique lors de l’utilisation de votre shampooing « naturel », de votre revitalisant, ou de tout autre soin ?Consultez votre mode d’emploi et relevez les substances dites « naturelles » présentent.

Le terme « naturel à base de noix de coco » n’est pas anodin. Il s’agit en fait d’un produit de synthèse du produit trouvé naturellement dans la noix de coco, la Cocamidopropyl Betaine (CAPB) ou d’une variante l’amidoamine (AA) .

Le cocamidopropyl Bétaine (CAPB) causerait-il des allergies ?

Le Cocamidopropyl Betaine (CAPB – amidoamine – AA)  est un produit synthétique allergène. Une étude nord-Américaine (North American Contact Dermatitis group2001) conclut à un taux d’allergie avoisinant 6%. Le Cocamidopropyl Betaine (CAPB – amidoamine – AA) est un déclencheur pour l’eczéma, et différentes dermatites, principalement dans la région du visage, du cuir chevelu et de la nuque.

Risque de cancers ?

Le Cocamidopropyl betaine (CAPB – amidoamine – AA) peut également réagir avec d’autres composants des soins utilises pour former des molécules plus toxiques, cancérigènes. En effet un mélange d’amines et d’esther peuvent développer des nitrosamines, substances hautement cancérigènes.

Du cocamidopropyl bétaine dans les shampooings pour bébé !

Même certains produits dits doux, tels les shampooings pour bébés peuvent contenir des traces de Cocamidopropyl Betaine ; Il est conseillé de vérifier la présence ou non de Cocamidopropyl Betaine et/ou de AA dans tous les produits conseillés pour bébés, où à nouveau le terme « noix de coco » cachera la présence de Cocamidopropyl Betaine et/ou AA.

C’est souvent l’alternative trouvée par les fabricants industriels pour ne pas utiliser de sodium lauryl sulfate.

Un usage un peu trop généralisé.

Du Cocamidopropyl Betaine peut également être utilisé dans les soins d’hygiène intime, de paupières, de même que dans les produits de gommage.
En résumé, toute réaction allergique au niveau de la figure incluant les paupières et les yeux , la nuque, le cuir chevelu doit vous orienter vers un examen des notices pour y relever la présence ou non du Cocamidopropyl Betaine ou de son cousin le AA.

Ecocert / cosmebio soupçonnés de partialité à ce sujet.

Alors que Ecogarantie et BDIH ont interdit leur usage, Ecocert / cosmebio refusent de l’interdire. Son interdiction obligerait la plupart des fabricants membres de revoir entièrement leurs formules. Ils perdraient indiscutablement la majorité de leurs membres. Ecocert / cosmebio auraient cédé sous la pression de ceux-ci puisque c’est le seul label soi-disant bio que les autorise encore.

On peut dès lors se poser la question du sérieux de ce label (cosmebio) qui en final ne réclame qu’un minimum de 10% de produits bio et autorise jusqu’à 5% de produits de synthèse. Sachant que certains shampooings possèdent jusqu’à 90% d’eau (décoction d’eau avec une plante bio pour obtenir 90% d’ingrédients bio), on peut se dire qu’un shampooing 95% naturel n’est en final qu’à 50% naturel si on enlève l’eau. Ou 50% fabriqué à partir de produits de synthèse, Suivant qu’on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide.

Noix de coco, un leurre !

Le nom attrayant de « noix de coco » est donc un paravent pour éviter les noms chimiques des composants, tels que Cocamidopropyl Betaine ou AA, , sans oublier d’autres dérivés tels que la tegobetaïne L7, N-cocamidopropyl-N, cocoyl amide propyldiméthyl glycine, également nocifs et contre-indiqués

Conclusion

Eliminer totalement les produits contenant Le Cocamidopropyl Betaine peut s’avérer difficile, mais il est possible d’en trouver certains remplacements non contaminés.

Hairborist propose 3 shampooings sans cocamidopropyl bétaine. ils sont tous les trois labellisés Ecogarantie. Vous les retrouverez dans nos produits suggérés.

 

tensio actif

Principe d’un tensioactif:

tensioactif surfactant

Le tensioactif a une première action  détergente : décrochage de la salissure, à laquelle se lie la partie lipophile.

tensio actif nettoyant

Et un action émulsifiante : solubilisation de la salissure et entrainement dans l’eau de rinçage.

2017-05-31T13:42:58+00:00 18 Décembre 2015|