Tout savoir sur les conservateurs

Le conservateur, un mal nécessaire.


On peut critiquer les conservateurs à bien des égards mais il ne faut pas oublier qu’ils nous aident à la stabilité microbiologique de nos produits cosmétiques. Un produit fabriqué sans conservateur ne pourrait pas tenir très longtemps car les bactéries, les levures et les moisissures auraient vite fait de se développer et de contaminer le produit.

Le conservateur a trois fonctions principales :

  1. Eliminer les bactéries.
  2. Eviter les moisissures.
  3. Empêcher l’apparition des levures

Une certaine polémique mettant en avant les conservateurs dangereux existe depuis quelques années mais il ne faut pas oublier que les bactéries, les levures et les moisissures peuvent être bien plus toxiques à l’organisme que bien des conservateurs.(exemple des flavotoxines découvertes dans les fruits séchés en provenance de turquie). Il existe pourtant des conservateurs naturels bien moins toxiques qui peuvent solutionner ce problème.

L’obligation des fabricants.

Chaque fabricant européen est dans l’obligation de faire tester ses produits par un laboratoire indépendant et d’en examiner sa résistante à certaines souches de bactéries hautement toxiques. Ce test est appelé : « challenge test ».
Sans ce test, la mise sur le marché du produit n’est pas légale. Il existe cependant encore beaucoup trop de produits sur le marché ne respectant pas cette directive européenne bien qu’elle soit d’application. Aucun produit cosmétique ne passerait avec brio ce test sans un conservateur reconnu.

Hélas, tous ne sont pas égaux.

Nous  en dénombrons en deux types utilisables en cosmétique:

Les conservateurs naturels :

Les labels bio européens autorisent l’utilisation d’un nombre très restreint de conservateurs, ce sont des conservateurs naturels très doux généralement que l’on retrouve dans les produits alimentaires. Les plus efficaces sont le Potassium Sorbate, le sodium benzoate ou Benzyl Salicylate. On les appelle les conservateurs malins car ils ont une action biocide en milieu acide (ils détruisent les bactéries, levures et moisissures) mais deviennent inoffensifs une fois que le PH est au dessus de 6.  Tant que le conservateur reste enfermé dans votre bouteille, il est actif, mais son action est neutralisée une fois qu’il est utilisé et qu’il rentre en contact avec l’eau.

Les labels bio autorisent également l’alcool, mais c’est une hérésie en terme d’assèchement de la peau. Il faut un taux supérieur à 20 % pour qu’un produit puisse conserver et il est connu que mettre de l’alcool sur la peau dessèche la peau. A éviter à tout prix.

L’Extrait de citron( citric acid), le pépin de pamplemousse sont des conservateurs naturels mais utilisés seuls, il n’ont qu’une efficacité toute relative.

Les huiles essentielles, seules, n’ont qu’une efficacité très restreintes. On ne peux pas parler de conservateurs naturels . Il ne faut pas rêver, le combat contre la prolifération de bactérie en milieu aqueux est inégal.

Les conservateurs de synthèse :

Bien qu’ils soient efficaces, leur action biocide continue une fois sur la peau et une fois diluée par l’eau de rinçage. La commission européenne s’interroge sur leur retrait définitif du marché tellement il y a lieu de s’inquiéter. Mais les puissants lobbys du cosmétique tentent par tous les moyens de freiner cette décision, car c’est bien plus rentable de conserver un produit avec ceux-ci qu’avec des conservateurs naturels.

Voici les grandes familles et leurs dangers potentiels:

  • Les parabènes : Bien qu’ils aient été victimes d’une publicité mensongère à leur égard, il n’en reste pas moins que le doute n’est pas entièrement levé non plus. Plusieurs études  réalisées ont prouvé que le parabène n’était pas cancérigène comme le prétendait certains scientifiques mais pouvait perturber le système endocrinien. Maintenant quand vous voyez la mention sans parabène, méfiez-vous ! Ils sont souvent remplacé par des substances bien plus dangereuses encore…
  • Les composés organo-halogénés: Ce sont des structures moléculaires extrêmement dangereuses contenant un carbone et une partie halogénée ( chlore, bromure ou iode). Utilisé au départ comme pesticide ( DDT…), on les a par après utilisé en cosmétique. Ce sont des perturbateurs endocriniens et sont pour la plupart cancérigènes. voir plus à ce sujet >>.
  • Les formaldéhydes (formol) : classés cancérigènes et mutagènes, selon Rita stiens, la vérité sur les cosmétiques, il sont encore toujours autorisés dans nos cosmétiques de tous les jours. Jusqu’à quand? voir plus à ce sujet >>.
  • Les libérateurs de formaldehydes : Ils sont principalement employés comme conservateurs cosmétiques. Ces substances en contact avec certains éléments comme l’eau par exemple développent des formaldehydes. Le danger est que l’on ne maitrise plus la quantité de formaldehydes produite. Pourtant les grands groupes fabricant du cosmétique ne se sont pas gêner pour remplacer les parabènes par cette substance encore plus toxique. Ce sont des conservateurs dangereux excessivement toxiques pour notre santé. voir plus à ce sujet >>
  • Les métaux lourds: les métaux lourds tels que le mercure, l’argent ou le cuivre sont reconnus pour leurs propriétés anti-microbiennes, antiseptiques, anti-bactériologiques. Les sels de mercure et l’oxyde de mercure agissent soit en détruisant la cellule, soit en inhibant la multiplication cellulaire. On en retrouve encore dans les mascaras alors qu’on leur reconnait clairement des effets neurotoxiques.
  • Les esthers de glycol : ce sont des solvants permettant de mélanger une huile dans de l’eau. Certains d’entre eux  sont des agents de conservation. Il n’y a pas suffisamment d’études qui confirment les risques cancérigènes, toute fois plusieurs états les déconseillent fortement, n’ayant pas assez de reculs à ce sujet.

La conservation des huiles

Plusieurs anti-oxydants existent également à la stabilisation des huiles. Ils inhibent la production des radicaux libres, et arrêtent leur réaction en chaîne. en voici les principaux :

  • Vitamine E (tocopherol). naturel et efficace.
  • L’acétate de tocopherol, conservant bon marché, pas très efficace et pas naturel.
  • Les huiles essentielles, tels que le romarin, le tea-tree… sont relativement efficaces également.
  • Le CO², utilisé dans l’extraction de certaines huiles essentielles, n’est à nos yeux pas sûre et est peu naturel.
  • BHT et BHA: ce sont des antioxydants de synthèse, ils empêchent les huiles de rancir. Ils auraient un effet toxique sur le foie, sur la thyroïde et sur le système immunitaire. On leur reconnait également des sensibilités cutanées et des allergies. Ce sont des conservateurs dangereux absolument à éviter.

LISTES DES CONSERVATEURS DANGEREUX ou toxiques

INCIsynonymeTOXICITE
TRICLOSANCHLOROPHENOLCancérigène, Perturbateur endocrinien, conservateurs dangereux
METHYLISOTHIAZOLINONEIsothiazolinonesallergénique, cytotoxique, conservateurs dangereux
METHYLCHLOROISOTHIAZOLINONElibérateur de formaldehydeconservateurs dangereux
FORMALDEHYDEformolconservateurs dangereux
CHLORPHENESIN3-(4-Chlorophenoxy)-1,2-propanediol toxiques
CHLOROXYLENOL4-Chloro-3,5-dimethylphenol; 2-Chloro-5-hydroxy-1,3-dimethylbenzene; 2-Chloro-5- hydroxy-m-xylene; 2-Chloro-m-xylenol; 4-Chloro-1-hydroxy-3,5-dimethylbenzene; 4- Chloro-3,5-xylenol; p-Chloro-m-xylenol; Benzytol, Desson; Dettol; Espadol; Ottasept; PCMXconservateurs dangereux
2-BUTOXYETHANOLconservateursTRES AGRESSIF
IODOPROPYNYL BUTHYLCARBAMATEconservateursAcute toxicity, Oral (Category 4) Skin irritation (Category 2) Eye irritation (Category 2) Specific target organ toxicity – single exposure (Category 3)
METHYLDIBROMO GLUTARONITRILEconservateurs
BENZYLHEMIFORMALformaldehyde toxiques
DIAZOLIDINYL UREAlibérateur de formaldéhyde toxiques
IMIDAZOLIDINYL UREAlibérateur de formaldéhydeconservateurs dangereux
2-BROMO-2-NITROPROPANE-1,3-DIOLlibérateur de formaldéhydeTRES AGRESSIF

conservateurs dangereux

DMDM HYDANTOINlibérateur de formaldéhydeAGRESSIF – conservateurs dangereux
MDM HYDANTOIN1-(Hydroxymethyl)-5,5-dimethylhydantoin ; 5,5-Dimethyl-1-Hydroxymethylhydantoin
QUATERNIUM-15Cis-1-(3-Chloroallyl)-3,5,7-triaza-1-azoniaadamantane chloride; cis-1-(3-Chloroallyl)-3,5,7-triaza-1-azoniaadamantantane chloride; 3,5,7-Triaza-1-azoniatricyclo[3.3.1.13,7]decane, 1-(3-chloro-2-propenyl)-, chloride, (Z)-
SODIUM HYDROXYMETHYLGLYCINATE
PHENOXYETHANOLEthylene Glycol Monophenyl Ether;
Phenyl Cellosolve; Phenyl Glycol
2-(2-ETHOXY)-ETHANOL
2-(2-BUTOXYETHOXY)-ETHANOL

LISTES DES CONSERVATEURS NON TOXIQUES

INCICATEGORIETOXICITE
POTASSIUM SORBATEconservateurs naturelsaucune
SODIUM BENZOATEconservateurs naturels
CITRIC ACID antioxydants
TOCOPHEROLantioxydants naturels
ACIDE SALYCILIQUE antioxydants naturels

Pour en savoir plus sur un ingrédient, cliquez dessus.

Produits apparentés

shampooing doux sans conservateurs dangereux

SHAMPOOING MEN TONIC

shampooing pour homme bio au conservateur naturel

shampooing daily clean avec un conservateur naturel

SHAMPOOING DAILY CLEAN

shampooing naturel au conservateur bio

shampooing cuir chevelu sensible sensity aux conservateurs naturels

SHAMPOOING SENSITY

shampooing à base de noix de lavage au conservateur bio

shampooing harmony clean, détergents naturels

SHAMPOOING HARMONY CLEAN

shampooing pour cheveux gras au conservateur bio