Des nouveaux remplaçants du parabène encore pires !

L’après parabène…

Les dangers du parabène ayant éclatés au grand jour, les producteurs de cosmétiques ont remplacé ce conservant par la methylchloroisothiazolinone (MCI) et de la Methylisothiazolinone (MIT) aux propriétés conservatrices similaires.

Il est malheureusement apparu que la methylchloroisothiazolinone (MCI) et la Methylisothiazolinone (MIT)  , biocides efficaces contre les bactéries et les champignons, possédaient à leur tour des propriétés allergènes et provoquaient des allergies cutanées au niveau du visage et des mains.

methylisothiazolinone ( MCI ) et methylchloroisothiazolinone ( MIT ) agent conservant

Trop d’allergies provoquées par la Methylisothiazolinone (MIT).

On retrouve dans la methylchloroisothiazolinone (MCI) deux radicaux qui pris isolément , sont déjà allergènes: le “methyliso” et le “methylchloro”.Leur combinaison en multiplie les effets nocifs. La methylisothiazolinone ( MIT) se dissimule également derrière le vocable “kathon CG”.

La nocivité de la methylchloroisothiazolinone (MCI) ou de la Methylisothiazolinone (MIT) est de plus en plus remarquée; certaines sources non vérifiées par nos soins avancent un taux de 6% de personnes concernées.

L’utilisation de cet agent conservant est plus problématique encore dans les produits restant sur la peau, et qui par conséquent sont plus exposés à l’oxydation et au développement des bactéries.

L’eczema développé par la methylisothiazolinone ( MIT) se manifeste par des rougeurs, irritation de la peau; à un stade plus avancé on éprouve une sensation de brulures et apparition de cloques.

La methylchloroisothiazolinone (MCI)  semble encore plus dangereuse.

L’agence Internationale pour la recherche contre le cancer ( IARC) ne reprend pas à ce jour la methylchloroisothiazolinone (MCI) comme produit cancérigène, du moins aux concentrations utilisées en cosmétique.

Un article publié dans la revue JAAD, en février 1988 déjà , reconnait l’apparition de dermatites lors de l’emploi du du conservant cosmétique Kathon CG, contenant la methylchloroisothiazolinone (MCI) , ou plus précisément les deux radicaux nocifs de ce produit en proportions précises. La revue précise que les produits de rinçage ne semblent pas être très efficaces étant donné leur dilution aqueuse et le peu de temps de contact avec la peau.

Une étude a révélé la neurotoxicité de cet agent conservant dangeureux.

Notre point de vue sur cet agent conservant dangereux.

Il est donc évident qu’un produit qui se veut naturel, comme HAIRBORIST, banisse l’usage de methylchloroisothiazolinone (MCI) ou du methylisothiazolinone ( MIT)  . Pour assurer une conservation convenable du produit, l’attention est portée sur les procédés de production et sur le conditionnement, pour éviter au maximum à ces stades, le développement des microorganismes au sein du produit.

Les produits cosmétiques contenant donc de la methylchloroisothiazolinone (MCI) sont à éviter, de même que les dérivés plus simples mais toujours à base des radicaux chlorés et méthylés.

Des sociétés bio comme “HAIRBORIST” évitent leur utilisation et parviennent à une bonne conservation par les méthodes plus naturelles. Les huiles essentielles utilisées agissent également comme agent de conservation

  • 5-Chloro-2-methyl-4-isothiazolin-3-one
  • Methylisothiazolinone hydrochloride

L’avis de la vérité sur les cosmétiques à ce sujet : Methylisothiazolinone hydrochloride

plusieurs articles intéressants à ce sujet que vous pouvez retrouver sur

  1. la vérité sur les cosmétiques
  2. Methylisothiazolinone, a neurotoxic biocide, disrupts the association of SRC family tyrosine kinases with focal adhesion kinase in developing cortical neurons. Department of Neurobiology, University of Pittsburgh School of Medicine; E1456 BST, Pittsburgh, PA 15261, USA. He K1, Huang J, Lagenaur CF, Aizenman E.
  3. Chemical reactivity of some isothiazolone biocides. P J Cóllier, A Ramsey, R D Waigh, K T Douglas, P Austin, P Gilbert
  4. Methylisothiazolinone contact allergy–growing epidemic. Michael D Lundov et. al Contact Dermatitis, 69(5), 271-275 (2013)

 

Hairborist garanti ses produits sans agent conservant dangereux tel que la methylisothiazolinone ou Methylchloroisothiazolinone.